Coliving senior

4,7

Ever Invest est une société d'investissement locatif clé en main avec entre autres, des pôles entièrement dédiés aux immeubles de rapport, studios ou encore colocations. Vous souhaitez en savoir plus, n'hésitez pas à nous contacter ou vous inscrire pour lancer votre projet : inscription gratuite en 2min.

D'ici 2060, un Français sur 3 aura plus de 60 ans, et pourrait se retrouver confronté au dilemme de continuer à vivre normalement avec des ressources considérablement diminuées. Dans ce contexte, le coliving pour senior, l'habitat partagé et la colocation, ont de nombreux atouts pour remporter l'adhésion, d'où leur belle percée sur le marché locatif actuel.

Le coliving pour senior : un nouveau « vivre ensemble » ?


Coliving senior parisLe coliving pour senior est un investissement immobilier qui connaît actuellement un formidable essor, mué par les efforts d'investisseurs privés, ou plus rarement institutionnels. Il constitue une réponse adaptée à un souhait fort de la population senior auquel les pouvoirs publics ne répondent pas. Ce souhait est de pouvoir se maintenir à domicile, en menant une vie adaptée à leur âge, avec un budget de retraité.

Comment fonctionne ce nouveau coliving ?


Le coliving à destination des personnes âgées fonctionne exactement sur le même principe que le coliving des plus jeunes. Il s'agit de mutualiser les dépenses d'un logement collectif : loyer, assurances et factures d'énergie, pour profiter d'un lieu de vie plus spacieux, plus accessible financièrement, et pourvu de services adaptés au profil des colocataires.

Concrètement, un coliving pour senior va consister dans l'aménagement d'une surface répartie en chambres privatives munies chacune d'une salle de bains, et distribuées autour d'espaces de vie communs. Ces espaces sont constitués d'une cuisine ouverte donnant sur une salle à manger, souvent prolongée d'un salon faisant office de salle TV. Elle peut aussi inclure une chambre supplémentaire à destination des familles en visite, et des espaces extérieurs comme des jardins agrémentés de potagers.

La particularité d'un coliving de seniors est surtout dans les services qu'il propose aux colocataires et qui seront ciblés en fonction de leur âge et de leur état de santé. Les principaux vont porter sur le soin et la convivialité.

Des services de coiffeur, de pédicure, d'aide à la toilette et au ménage sont toujours inclus dans ce type d'hébergement. Ils rentrent dans une prestation "tout compris", dont le prix du loyer tient compte.

L'animation est aussi un besoin des personnes âgées qui doit être au programme. Dans un coliving de type social, ce sera une gouvernante qui y pourvoira, mais cela peut aussi être un étudiant.   
Certains habitats partagés pour senior peuvent s'intégrer aussi dans la vie locale et donner lieu à des animations intergénérationnelles. On observe cette tendance quand les institutionnels, en général les mairies, se sont impliquées dans le projet.

Pour quels seniors ?


Coliving senior projetLe coliving est susceptible d'intéresser tous les seniors rencontrant 2 problématiques : celles des coûts du logement et celle de la solitude.

Les seniors devant réduire leur train de vie lorsqu'ils se retrouvent à la retraite sont nombreux. Or, tous ne sont pas propriétaire de leur logement. Certains le sont, mais se retrouvent dans un logement trop grand et souhaitent partir, sans nécessairement vendre. Pour tous ceux-là, le coliving est une solution providentielle, qui leur permet de préserver leurs ressources et leur niveau de vie.

Quant au problème de la solitude, il concerne aujourd'hui la majorité des seniors, car nous vivons dans une société qui cloisonne plus ou moins les générations. On découvre, pour cette raison aujourd'hui le coliving comme un dispositif essentiel, significatif d'un mieux "vivre ensemble". Rassembler des seniors dans un même lieu de vie permet de prolonger leur maintien à domicile, car leur santé et leurs fonctions cognitives bénéficient pleinement des bienfaits des liens qu'ils recréent.

À savoir :

Les solutions d'hébergement pour seniors telles qu'elles sont conçues actuellement en France ne prennent pas en compte les aspirations de cette classe d'âge. Les seniors plébiscitent le coliving parce qu’ils refusent massivement la maison de retraite, très onéreuse et connectée à la maladie, à la dépendance et à une forme d’infantilisation. Le concept a donc de beaux jours devant lui !

Plusieurs types de projets


Plusieurs typologies de projets peuvent être regroupées sous l'appellation coliving pour seniors : colocation ou logement partagé. On distingue 2 grands groupes : le coliving pour seniors simple et le coliving intergénérationnel.

Le coliving simple


Ce sont des projets qui naissent souvent de l'initiative d'entrepreneurs particuliers ou de sociétés qui se spécialisent dans ce type d'investissement.

Lorsqu'ils sont de simples particuliers, les entrepreneurs sont souvent des professionnels de santé, ou des retraités prenant la liberté de créer eux-mêmes le logement dont ils ont besoin. Ce type de projet va faciliter des logements en auto gestion, dont la vie en commun va reposer sur un code de conduite et des valeurs communes : solidarité, féminisme, écologie, etc. L'entrepreneur ou le collectif de retraités va faire construire en s'adressant à un architecte. Le but est d'obtenir une résidence adaptée à tous leurs besoins et qui soit le fidèle reflet de leur projet de vie.

Les sociétés, elles, conçoivent des logements d'une surface déterminée pour un certain nombre d'habitants. Elles procèdent à une sélection des futurs colocataires pour éviter les problèmes de mésentente, qui est le grand fléau de la colocation entre seniors. Certaines leur permettent, par exemple, de venir partager les espaces communs quelques temps afin de tester si la cohabitation est possible.

Le coliving intergénérationnel


Coliving senior intergenerationnelleLa cohabitation intergénérationnelle est un concept qui nous vient du Danemark et qui s'implante progressivement dans l'Hexagone. Il existe ainsi des projets de coliving pour seniors mélangeant les générations en incluant, un senior dans une communauté de jeunes actifs, ou un étudiant dans une communauté de seniors. Ce type de coliving permet à tout type de personnes subissant une rupture à un moment donné de son parcours (séparation, mobilité), de se loger. Il représente aussi une bonne façon de décloisonner les générations.

Des sociétés qui investissent dans le coliving montent aujourd'hui des projets reposant sur le même fonctionnement que la cohabitation intergénérationnelle. Un étudiant, en échange de l'hébergement et de menus services, tient le rôle d'animateur auprès d'une communauté d'habitants âgés. L'étudiant doit être sérieusement motivé, car il est salarié de la société et s'engage par contrat à respecter un certain nombre d'heures de présence chaque semaine auprès des colocataires.

Comment investir ?


Coliving senior investirL'investissement en coliving ou en colocation senior est encore rare, bien qu'il ne diffère pas radicalement d'une colocation ordinaire, les différences n'étant pas très difficiles à gérer pour le propriétaire.

Le choix du bien

Le type de bien choisi peut être une grande maison de caractère ou des appartements de centre-ville. L'emplacement va demeurer un point déterminant, car les habitants de la résidence doivent disposer de commerces et d'une pharmacie à proximité. On veille aussi à choisir un bâtiment de plain-pied, et à éviter les escaliers.

Le « plus »       
ce sont les espaces extérieurs, les seniors appréciant énormément le jardin pour entretenir leur locomotion et faire un brin de culture.

L’essentiel
La sécurité ! Dans le cas où l'on acquiert une surface en immeuble, celui-ci doit comporter au moins un digicode et des accès automatisés. Même constat au niveau des aménagements intérieurs, qui doivent prévoir les risques de chute avec des barres d'appui, des moquettes rases et des éclairages puissants. Les douches de plain-pied sont obligatoires ainsi que les volets électriques. Quant à la décoration, elle doit être douillette, et comporter des éléments de style rétro, sans être ringards.

Les services annexes

Ils sont assurés par du personnel encadrant dont le coût se répercute sur le loyer. Un particulier qui monte ce type de projet prévoit en général une gouvernante qui chausse un peu toutes les casquettes. Elle va aider les habitants au niveau des repas et de la blanchisserie, tout en assurant des activités comme de la gymnastique douce ou des ateliers mémoire. Les autres services comme le coiffeur sont assurés par des intervenants locaux, et ne sont consommés qu'à la demande, ce qui permet des économies.

Les atouts de ce type d'investissement

Ce type d'investissement reste plus coûteux, au départ, en raison des aménagements qu'il demande et du choix du bien. S'il faut construire par exemple, les plans et la maîtrise d’œuvre passeront obligatoirement par l'architecte, ce qui occasionne une maison plus chère. Néanmoins, ce type d'investissement va s'avérer rentable sur la longueur pour plusieurs raisons :

  • très attachés à leur confort, les seniors acceptent de mettre le prix dans le loyer lorsqu'un logement est bien aménagé ;
  • les seniors ont des revenus modestes mais assurés : ils ne posent pas de problèmes d'impayés ;
  • ils n'occasionnent jamais de nuisances sonores et entretiennent bien leur logement ;
  • Ils sont là pour longtemps, car l'espérance de vie s'allonge !

Au final, l'investissement dans un habitat partagé destiné aux seniors se révèle plus un investissement de type patrimonial, qu'un investissement à haute rentabilité. Il possède un autre intérêt : il est gratifiant et donne la satisfaction de réaliser un investissement utile à la collectivité.

Maxime GUERIN
Les derniers articles par Maxime GUERIN (tout voir)