La rive gauche

Même si le rendement à Paris reste faible comparé aux villes de province, la capitale reste une valeur sûre en matière d’investissement. Reste à choisir : rive gauche ou rive droite ? La capitale est toujours considérée comme la ville la plus attractive de l’hexagone du fait de son rayonnement et de son activité permanente. La rentabilité étant en lien avec le prix d’achat de l’appartement, il est donc normal que ce soit difficile de réaliser une forte rentabilité avec l’immobilier parisien. En compensation, la ville Lumière, avec une demande supérieure à l’offre, assure une sécurité dans l’investissement locatif. Néanmoins, pour maximiser son potentiel, il faut réfléchir à plusieurs critères importants dont l’emplacement du bien. Effectivement, la chaque arrondissement à sa spécificité et nécessite une tactique d’approche différente.

La Rive Gauche propose des arrondissements variés dans leurs caractéristiques. On peut alors s’y pencher de plus près pour mieux comprendre.

Ve arrondissement


La rive gaucheCet arrondissement perd de son intérêt pour les investisseurs. Pour cause, le marché des studios pour étudiants est en berne. Le quartier a alors perdu la plupart de ses investisseurs. La raison principale de ce changement, la loi Alur et ses loyers encadrés. Ainsi, investir dans le Ve n’est plus rentable. On retrouve alors un regain d’intérêt pour les surfaces moyennes quand les prix y sont intéressants avec la tendance baissière des biens immobiliers dans ce secteur.

VIe arrondissement


Le plus petit arrondissement de la capitale reste le plus onéreux au m2 où des biens peuvent se négocier jusqu’à 20 000€ le m2.. Néanmoins, le marché s’améliore avec la prise de conscience des acheteurs et vendeurs de la baisse des prix.

VIIe arrondissement


Le quartier le plus coté se situe à saint Germain où le m2 peut aller jusqu’à 14000€. Ce dernier permet d’investir dans un bien sans prendre de gros risques, quand bien même il faut pouvoir se le permettre. D’autres quartiers plus raisonnables sont également attrayant, proche de l’Ecole militaire par exemple.

XIIIe arrondissement


Même tendance à la baisse pour cet arrondissement où le m2 peut se négocier aux alentours de 8500€ dans l’ancien. Toutefois, les maisons restent assez chères et les projets de rénovation proche de la Grande Bibliothèque font augmenter les prix.
 

XIVe arrondissement


On peut constater une nette différence de prix entre le nord et le sud de l’arrondissement. Le nord avec un minimum de 9000€ le m2 attire une population jeune et branchée. Quant au sud de Montparnasse ou du côté d’Alésia, les prix sont plus abordables avec une moyenne en dessous de 8000€ le m2. Le potentiel de cet arrondissement peut se trouver vers la porte de Vanves, quartier en pleine rénovation.

XVe arrondissement


Ici en encore, une nette différence entre le Nord et le Sud Ouest du plus grand arrondissement de Paris. Au nord, la baisse des prix fait revenir les familles avec les établissements scolaires de qualité. Au Sud et à L’Ouest, il est intéressant d’investir proche du nouveau ministère de la Défense qui ne manquera pas de dynamiser le secteur.


Investir dans Paris nécessite donc de prendre un certain recul afin d’analyser les différentes possibilités proposées. La rive gauche peut se séparer entre le centre et les quartiers plus excentrés. Il sera plus difficile de réaliser une bonne rentabilité dans les quartiers plus historiques plutôt que dans les quartiers plus résidentiels. Cependant ces derniers se portent plus facilement à une location saisonnière.

Après avoir fait la différence entre rive gauche et rive droite, il est nécessaire de réfléchir à d’autres aspects comme la surface ou encore l’aménagement.