Négocier son crédit immobilier

Lors d’un achat d’appartement ou de maison, le particulier doit générer une grosse somme d’argent afin de s’approprier le bien souhaité. Pour y parvenir, il peut lui-même réaliser un apport mais dans de nombreux cas il fait également appel à un prêt immobilier auprès d’un établissement spécialisé. Cet emprunt va donc décider si l’acheteur est capable de s’offrir le logement qu’il convoite pour son investissement locatif par exemple ou autre.

Trouver le bon établissement pour emprunter

Négocier son crédit immobilierSi vous êtes à la recherche d'un prêt dans le but d'acheter pour louer, il vous faut dans un premiers temps, avant de commencer toute négociation, faire le tri dans les établissements qui proposent des crédits immobiliers afin de trouver ceux qui correspondent le mieux au profil de l’emprunteur et à ses capacités financières. Certaines banques proposent des taux attractifs mais sont réservés à une certaine clientèle qui propose de grandes garanties, cela veut donc dire une clientèle avec des moyens plus importants (c’est le cas de HSBC par exemple). Ensuite, d’autres banques sont plus orientées vers une clientèle plus nombreuse issue de la classe moyenne, pour celle-ci les taux sont moyens. On retrouve dans cette catégorie toutes les banques commerciales connues comme La Société Générale, BNP Paribas…. Enfin, certaines banques proposent des taux moins attractifs que les autres mais avec des avantages différents comme pour La Poste ou Crédit Foncier, qui proposent à la différences de la plupart des autres banques, des clauses plus favorables à leur clientèle.

 

Evaluer son taux d’endettement & bien gérer son compte 

Afin de montrer au banquier que l’investissement immobilier est réfléchi et réalisable, il est préférable de lui démontrer que ce dernier est réalisable financièrement. Pour le savoir, le préteur va calculer la capacité d’emprunt de l’emprunteur. Pour cela, il faut posséder un taux d’endettement compris entre 10% et 15%. Ce taux correspond au rapport entre les mensualités à régler et le revenu de l’investisseur. Même si la limite pour un emprunt est de 33%, avoir un taux faible permet de donner confiance à la banque et d’être un candidat  il faut aussi que le ménage possède environ 400€ (600 pour certains établissements) après toutes ses dépenses, que les 3 derniers relevés soient quasi-exemplaires c'est-à-dire ne pas etre à découvert, ne pas avoir de dépenses inconsidérées, ne pas avoir de crédit à la consommation et éviter tout incident de paiement.

 

En ayant un apport personnel

Bien sur, il est possible d’investir sans apport, mais généralement il faut mettre de l’argent de côté ne serait-ce que pour prévoir les frais de notaires. Par ailleurs, il est possible d’obtenir des bonus de la part de l’emprunteur avec un apport allant de 20% à 30% de la somme totale engagée.

 

Un bon crédit, un bon investissement ?

Chaque rentier rêve de réaliser la meilleure affaire immobilière possible lors de son investissement immobilier locatif ou autre d'ailleurs. Mais encore faut-il pouvoir la financer, et c’est pourquoi avant de se lancer dans l’immobilier, il est primordial de posséder un très bon dossier à présenter à sa banque ou autre établissement finançant le projet.