Baisse des taux des crédits immobiliers

En Mai, les taux de prêts immobiliers ont atteint des taux historiquement bas, favorisant alors les prêts immobiliers. Ils étaient alors à 1,75% à 10 ans, 2,05% à 15 ans, 2,35% à 20 ans, 2,90% à 25 ans et enfin à 3,50% à 30 ans. De nombreux particuliers souhaitant profiter de cette baisse des taux pour effectuer entre-autre leur investissement locatif, ont renégocié leur crédit réalisé auparavant à la banque et ainsi alléger leur mensualité ou raccourcir la durée de leur prêt suivant leur souhait.

 

D’où vient cette baisse ?

Baisse des taux des crédits immobiliersC’est à la suite de la crise de 2009 que les taux des crédits immobiliers ont commencé à s'effondrer. On peut expliquer cette baisse continue par le fait que l’inflation et la croissance des pays durant cette période a fortement baissé se répercutant alors sur le marché de l’immobilier.

Cette baisse des taux de crédit immobiliers est causée par le contexte économique qui a influencé les grands taux obligés de s’adapter. Cependant, cette baisse n’affecte pas les établissements bancaires en raison de la faible inflation (avec même un risque de déflation) qui leur permet de garder des marges suffisantes.

A qui profite cette baisse ?

Les propriétaires souhaitant renégocier leur crédit : Pour ceux qui ont obtenu un crédit avant la baisse des taux pour leur investissement locatif ou résidence ont tout intérêt à renégocier leur accord afin soit de réduire la durée de leur prêt soit de réduire les mensualités. Néanmoins, cela peut également s’avérer intéressant pour veux ayant contracter un crédit récemment, il est alors possible de faire un gain sur la durée plus important.

Les primo-accédant avec un CDI : Auparavant plus en difficultés, les primo-accédant sont revenus sur le marché immobilier à la fin 2014. Néanmoins, pour obtenir un prêt immobilier il faut posséder quelques caractéristiques primordiales dont le fameux CDI. Celui-ci permet d’apporter des garanties au préteur qui ne peut prendre le risque d’accorder un crédit à une personne ne pouvant pas rembourser, dans ce cas les deux parties seraient perdantes. 

En conclusion

En somme, cette baisse des taux immobiliers a permis à de nombreux investisseurs d’obtenir ou de renégocier leur prêt permettant d’alléger la charge de ce dernier dans leur investissement. Il est même préférable dans certains cas de privilégier l’endettement et des investisseurs n’hésitent pas à investir sans apport.

Après l’obtention d’un prêt à de très bons taux, il faut se pencher sur l’achat d'appartement ou maison en lui-même pour pleinement profiter de cette situation.