Le Grand Paris et l'enseignement supérieur

Si aujourd’hui le Grand Paris est un projet qui devient de plus en plus concret en matière d’immobilier et donc d’achat appartement pour résidence et aussi d'investissement locatif, l’aspect universitaire est également à l’ordre du jour. Campus universitaires, délocalisations, entre espoirs et désillusions, où en sont les projets du Grand Paris pour l’enseignement supérieur ?

Réalités et défis à surmonter 

Le Grand Paris et l'enseignement supérieurEn matière d'enseignement supérieur, la vulnérabilité du pôle francilien tient à une trop grande dispersion des sites qui altère sa visibilité et sa cohérence. Elle résulte aussi de la vétusté et de l’exiguïté des locaux d'un trop grand nombre d'établissements principalement parisiens, poussant ainsi les étudiants français à aller étudier à l’étranger dès la première année, et donc à acheter un appartement à l’étranger à l’issue de leurs études. En de telles circonstances, acheter pour louer à des étudiants devient problématique. 

Le projet du Grand Paris est donc une opportunité exceptionnelle de faire entrer en cohérence une démarche territoriale nouvelle et ambitieuse.

 

 Les projets retenus :

A l’issue d'un concours international lancé par le Président de la République, cinq projets ont été retenus :

  1. Le projet « Campus Condorcet Paris-Aubervilliers »
  2. Le projet du campus de Saclay, porté par 21 établissements d'enseignement supérieur et organismes de recherche du Plateau.
  3. Paris intra-muros : infrastructures mutualisées de la vie étudiante dans Paris.
  4. Le Campus prometteur de Paris-Est.
  5. Le Campus innovant de Cergy

Tout ceci formant l’avenir de l’immobilier du Grand Paris, en développant l'investissement immobilier en résidences étudiants, investissement locatif en studios pour étudiants autours de ces sites.

Objectifs de fond, visions sur le long terme

Améliorer la vie des étudiants

Pour améliorer les conditions de vie et de travail des étudiants, comme des enseignants-chercheurs, de nombreuses actions sont prévues.

Les Campus universitaires dont nous venons de parler ainsi que la restauration étudiante parisienne figurent en premier lieu. Ensuite, pour développer la pratique du sport dans le Grand Paris, un programme de rénovation de gymnases et autres bâtiments sportifs a été mis en place, et un pôle parisien du sport universitaire a été lancé. Enfin, l’Etat a décidé d’engager 15 millions d’euros pour rénover les bibliothèques, dont les horaires d’ouverture ont été étendus.

Toutes ces améliorations pratiques devraient rendre la vie quotidienne étudiante du grand Paris plus agréable.

 

L’enseignement supérieur du Grand Paris en quelques mots

Pour conclure, l’Île-de-France et le Grand Paris ont encore bien des défis à surmonter en matière d’enseignement supérieur, mais ils sont bien partis grâce à de nombreux projets visionnaires et ambitieux qui rendront la vie étudiante dans le Grand Paris plus agréable.

Si les conditions de vie et de travail des étudiants s’améliorent, il est évident que les investisseurs immobiliers vont d’avantage acheter appartements à Paris, ou dans sa petite couronne comme à Pantin ou Aubervilliers.